Share on FacebookTweet about this on Twitter

Amis visiteurs,
Bienvenue chez nous à l’Ecole saint Louis et Zélie Martin.

Depuis son ouverture en 2004, notre Ecole s’est mise dans le sillage des époux Louis et Zélie Martin. Ils n’ont rien fait d’extraordinaire mais ont vécu des épreuves dans un abandon à Dieu de tous les instants, sans jamais sombrer dans le désespoir ou l’abattement. Et moi, aujourd’hui, si je rencontre des obstacles dans ma vie, ai-je le courage de suivre cette voie ? S’inspirer de Louis et Zélie sans les copier, est-ce possible ? Ce n’est pas leur vie qu’il faut imiter mais la source de leur sainteté, cette rencontre avec Dieu qu’ils ont vécue ensemble et transmise à leurs enfants, cette excellence dans le désir de Dieu. »

Nous savons que tout enfant est unique et peut réussir s’il grandit dans un climat de confiance et d’encouragements. Notre Ecole, à l’image de nos saints patrons souhaite être un relais des valeurs spirituelles, morales et culturelles transmises par les parents qui sont les premiers éducateurs de leurs enfants.

Notre société a évolué et être parent aujourd’hui, ce n’est pas simple !
Comment garder le bon équilibre familial sans basculer dans les extrêmes entre « démocratie et dictature » ? Pourtant la famille est une belle institution divine où l’enfant peut recevoir une direction pleine d’amour pour devenir un adulte responsable. La discipline, qui fait partie de son apprentissage, lui enseigne l’obéissance, lui donne le sentiment d’être aimé et le sécurise.

Pour développer le meilleur d’eux-mêmes, pour que Famille et Ecole oeuvrent main dans la main, chaque mois nous faisons découvrir une vertu à nos élèves.

La dernière en date, l’OBÉISSANCE, une vertu ô combien difficile que nous savons par expérience ! Mais, ne reculons devant rien, quitte à rabâcher, à rappeler chaque jour l’essence même de ce mot. Quelle résonance a le mot « obéir » dans notre esprit ? Nous l’entendons depuis que nous savons discerner les mots. Il semble que c’est la première chose que nous apprenons dès que nous marchons. Mais c’est aussi le mot que nous oublions le plus vite, au fur et à mesure que nous vieillissons ! Je crois finalement qu’à tout âge nous avons besoin d’apprendre à obéir, que nous soyons parents, que nous soyons enfants, car nous sommes tous allergiques à l’obéissance.

Obéir est conjugué à tous les temps dans les Ecritures. L’obéissance est la marque de Dieu dans les relations des humains entre eux. Dieu a toujours donné des ordres aux Hommes, que cela plaise ou non. Le plus bel exemple de notre Histoire Chrétienne : « Jésus a manifesté sa parfaite obéissance à son Père, nous montrant dans son exemple le chemin, la vérité, la vie. »

L’obéissance est liée à notre état d’esprit. Nous devons acquérir un esprit de soumission avec humilité, à l’image du Christ. Et comme il y a toujours un contraire à toute vertu, c’est la rébellion, dont la source est l’orgueil, inspirée par l’esprit qui agit dans le monde, dont les conséquences sont le péché. L’esprit qui inspire le monde, est un esprit de désobéissance, de révolte. Ne nous laissons pas modeler par le monde actuel, mais laissons-nous transformer par le renouvellement de notre pensée, pour accueillir humblement tout ce qui est nouveau.

Je sais que nous trouverons toujours quelques bonnes raisons pour justifier notre manque d’obéissance. Nous ne voulons pas de contraintes, plus d’obligation, plus de loi ! Au diable la discipline, nous sommes contre tout ce qui est structuré, contraignant.

Oh ! Tout n’est pas parfait. Nous savons bien que lorsque ce qui est parfait sera venu, nous serons tous semblables au Christ, car nous le verrons en face. Mais en attendant ce jour glorieux ne prenons pas prétexte des imperfections pour excuser notre désobéissance.

Apprenons l’obéissance à nos enfants, même si cela leur coûte, c’est le chemin de Dieu pour ceux et celles qui veulent lui être agréables.

Josyane COMTE

Edito de novembre 2017